Actualités

Pénurie de main-d’œuvre : des pertes de 2,2 G$ dans le secteur manufacturier dans la région

Articles - Image d'intro

Les données présentées révèlent aussi qu’environ 80 % des entreprises sondées en Mauricie et au Centre-du-Québec ont dû refuser des contrats ou accumuler des retards de production au cours de cette période à cause de la pénurie de main-d’œuvre.

Certaines entreprises vont jusqu’à refuser une croissance à l’international, à choisir la décroissance de leurs activités ou à accepter des commandes sans pouvoir répondre aux délais de livraison, énumère la présidente-directrice générale de MEQ, Véronique Proulx. D’autres se tournent vers la main-d’œuvre temporaire ou relocalisent leurs activités ailleurs au pays ou à l’étranger.

C’est vraiment une solution de dernier recours pour les entrepreneurs manufacturiers. Les gens sont très fiers d’opérer une entreprise manufacturière en Mauricie, ils sont très fiers d’employer des gens locaux, de contribuer au développement économique régional et, à un moment donné, les gens sont fatigués, ils ne voient pas la lumière au bout du tunnel et ne voient pas de solutions.

Le gouvernement ne répond pas à l’appel actuellement.

Une citation de :Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ

Pourvoir des postes grâce à l’immigration

À l’heure actuelle, 25 000 postes sont vacants dans le secteur manufacturier dans la province, selon des données de Statistique Canada. Dans la prochaine année, MEQ espère en combler 10 000.

Pour sa part, le gouvernement souhaite que les entreprises manufacturières augmentent leur capacité de production, ce qu’elles sont prêtes à faire. Mais ce qu’on dit au gouvernement, c’est que pour réussir à faire ça, il faut mettre en place différentes mesures qui vont nous aider, notamment en abordant la question de l’immigration, martèle la pdg.

 

Elle évoque la volonté d’entrepreneurs de la Mauricie, entre autres, de garder les travailleurs temporaires étrangers à long terme. Véronique Proulx demande donc à Québec de mettre en place des points d’accès rapides pour l’immigration permanente pour ces gens-là.

La pdg de MEQ déplore toutefois un manque d’ouverture du gouvernement et réclame l’élaboration d’un plan d’action et des mesures pour permettre aux entreprises d’augmenter leur capacité de production.

 

Référence:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1828079/penurie-main-doeuvre-pertes-531-millions-secteur-manufacturier-mauricie

Retour aux actualités

Le meilleur outil pour trouver, échanger et collaborer entre manufacturiers

Le réseau Le manufacturier vous connecte à vos futurs partenaires et crée pour vous des opportunités d'affaires.

DEVENIR MEMBRE